la Protection Sociale…

Haut Conseil au financement de la protection sociale

La Cgt exprime son inquiétude

mercredi 26 septembre 2012

Le Haut Conseil au financement de la protection sociale a été installé ce matin.

La CGT souhaite faire connaître ses premières réactions par rapport au discours d’installation du 1er ministre :

le gouvernement entend contenir la réflexion sur le financement de la protection sociale dans le carcan « de la règle d’or » prévue par le projet de traité sur la stabilité, la coordination de la gouvernance de l’union européenne. Cette orientation ne nous convient pas, elle aura de graves conséquences sur la croissance en France et en Europe. Rappelons que la CGT, comme la confédération européenne des syndicats, est opposée à ce traité.

le gouvernement reprend en partie l’argument du MEDEF selon lequel le coût de la protection sociale handicaperait la compétitivité des entreprises. Pour la CGT, celle-ci dépend avant tout de leur capacité à proposer des produits et services de qualité s’appuyant sur la qualification des salariés, et à innover et produire autrement.

Le haut conseil est invité à produire un « diagnostic partagé » pour la fin octobre et proposer différents scénarios de réforme dans les trois mois qui suivent. Pour la CGT il est totalement illusoire de prétendre produire un travail de qualité dans un délai aussi resserré. Il n’est pas acceptable que la réflexion se mène dans la précipitation sur une question aussi importante.

Contrairement à l’affirmation attribuée à des représentants du gouvernement cité par un journal économique, la CGT ne s’associe nullement au prétendu « consensus relatif » sur l’idée que le financement de protection sociale pèserait trop sur le travail.

La CGT rappelle que pour elle le financement de la protection sociale doit rester ancré sur la création de richesses par le Travail dans le cadre de l’entreprise ; c’est le social qui doit être le moteur de l’économie.

Fait à Montreuil, le 26 septembre 2012

Les commentaires sont fermés.