15 Octobre 2012 Lyon : Rassemblement de soutien devant les 24 colonnes….

Rhône – Social. Forte mobilisation en soutien aux cinq syndicalistes roannais

Cinq militants de la CGT originaires de Roanne dans la Loire étaient poursuivis ce lundi pour dégradation d’un bien public à savoir le taguage d’inscriptions le long du parcours d’une manifestation le 23 septembre 2010. Ils ont été soutenus par plusieurs centaines de manifestants devant le tribunal de Lyon, notamment Pierre Laurent, Secrétaire National du PC et Laure Deroche, la maire de Roanne.

/ Photo Joël Philippon
/ Photo Joël Philippon
Ce lundi, les cinq militants ont été relaxé par le tribunal de Lyon, concernant les outrages pour des motifs juridiques, l’outrage n’étant pas étalé sur la place publique, par définition. Mais concernant les dégradations, le tribunal les condamnait à 2000 euros d’amende avec inscription au casier judiciaire. Ils ont évidemment fait appel de la décision. Rendez-vous le 19 novembre prochain.

Pour mémoire, le 23 septembre 2010, une manifestation dénonçait la réforme des retraites, à Roanne et les cinq militants s’assignaient la mission de peindre une série d’inscriptions tout au long du parcours de la manif, jusqu’aux portes de la sous-préfecture. Parmi quelques messages appuyés, ils mettaient vertement en cause l’ex-député de la Loire Yves Nicolin, sous le registre sarkozien : « casse-toi pauv’con ». Résultat : des poursuites pour « outrages » à cause du vocabulaire et de « dégradations » pour les tags.

Les commentaires sont fermés.