KDI : 2 salariés syndiqués CGT menacés de licenciement

Photo 009

L’USTM CGT, L’union Locale CGT 7/8 avec des syndicats du Département

ont distribué des tracts en soutien aux 2 salariés de l’Entreprise KDI sur le Port Edouard Herriot de LYON.

LA GOUTTE QUI FAIT DEBORDER LE VASE !!!!!

2 SALARIES DE LA SOCIETE KDI SONT TOUJOURS MENACES DE LICENCIEMENT

 Les faits dont ils sont injustement accusés par la direction de Lyon ne reposent sur aucun acte concret.

Le chef d’accusation évoqué par la Direction ne fait ni dans la nuance ni dans le détail mais laisse cour à une grossière improvisation : ils auraient proposé à un client de lui vendre de la marchandise « sous le manteau » et apparemment, c’est ce même client qui les aurait dénoncé.

Nous avons eu confirmation après les entretiens de nos 2 camarades le 8 juillet  que la direction KDI ne fournit aucune preuve sur les accusations qu’elle porte, elle s’est contentée de lire la soit disant déclaration sur l’honneur du fameux client. Lors du 2eme entretien la direction a finalement et après insistance du représentant syndical, lâché le nom du client qui accuse nos camarades. Il s’agirait du PATRON de la société SRTE à Toussieu sans aucunes autres précisions.

 

Bien évidemment nos camarades continuent à réfuter  toutes ces accusations, et comptent poursuivre leur plainte contre les agissements de la direction. 

La CGT dénonce une nouvelle fois ces procédés

 

Sous couvert de cette affaire complètement inventée de toute pièce la direction avec la complicité du patron de la société SRTE souhaite d’une part se débarrasser de salariés exemplaires avec une importante ancienneté dans l’entreprise sans passer par le plan social donc sans perte ni fracas et d’autre part  de militants appartenant à la CGT qui ont une activité syndicale forte au sein de l’entreprise. Ce qui dérange fortement la Direction.

 

Derrière cette machination, c’est le syndicalisme de revendications et de proposition incarné par la CGT ses militants  que l’on veut faire taire et ce sont bien  les salariés de KDI qui sont visés.

 

Nous ne nous laisserons pas faire.

Ne tombons pas dans le piège de la provocation .

OUI IL FAUT SOUTENIR CES SALARIES :                                              

QUI REFUSENT DE PLIER SOUS LE DIKTAT D’UN PATRONAT DE COMBAT

QUI ENTENDENT FAIRE RESONNER LES REVENDICATIONS DE CEUX QUI CREENT LA RICHESSE. QUI VEULENT FAIRE RESPECTER LE LEGITIME DROIT SYNDICAL DANS L’ENTREPRISE !!!!

 

QUI EST KDI ?

C’est une société de distributions de produits métallurgiques, appartenant au groupe KLOCKNER AND CO.

Après la mise en place désastreuse d’un nouveau système informatique qui a engendré une grande souffrance au travail parmi les salariés de la société KDI suivi d’un Plan social qui a entrainé son corollaire de fermeture de sites, de suppressions d’emplois, de cessations d’activités ainsi que de nombreux licenciements.

La CGT dénonce la manière dont a été orchestré unilatéralement ce plan social par la direction de KDI sans concertation réelle avec les OS «  Cette même direction a le toupet d’affirmer qu’elle pratique le dialogue social ce serait drôle si ce n’était pas si dramatique en terme notamment de dégradation des conditions de travail et de gâchis humains !!! ».

 

Cela a permis à cette même direction, draper dans son cynisme de traiter les salariés comme de vulgaires objets usagers, elle a également remercié les salariés de leurs dévouements et de leurs implications dans l’entreprise par un mépris total en les sortant de l’entreprise tout en continuant malgré le plan social de recruter à l’extérieur.

Par ailleurs cette direction justifie ce plan social par une mauvaise situation économique de KDI.

FAUX !!!!

En fait, il sert de levier à un accroissement de dividendes à distribuer aux actionnaires

 La direction n’a accordé aucune augmentation de salaire et n’a répondu à aucune des revendications.

Mais par ailleurs, cela n’a pas empêché les 10 plus gros salaires de KDI de s’octroyer une belle cagnotte.

Mais de qui se moque-t-on !!!!!

 

 

 

Les commentaires sont fermés.