NOUS ETIONS TOUS A ROANNE LE 5 NOVEMBRE POUR SOUTENIR NOS 5 CAMARADES

Il pleuvait….

il y avait un parking de 250 cars…plus le co voiturage…. plus les trains bondés.. des camarades de toute la France se cotoyaient et fraternisaient..

il pleuvait mais le port de Roanne était rouge

La ville de Roanne était envahie de Cegetistes qui marchaient pour lutter contre le froid.. les cafés et les restaurants ouverts étaient bondés…les responsables de la CGT de toute la France, des politiques en renfort…

il pleuvait, mais la ville toute entière était rouge

MAIS RIEN AUX RADIOS ET AUX TELE NATIONALES, RIEN DANS LA PRESSE, SAUF DE L’HUMANITE…… DU PROGRES « édition de Roanne » (minimisant évidemment la participation)……ET FR3 RHONE ALPES.

Même sous le précédent gouvernement, nous n’avons jamais vu çà!!! certes, une information tronquée, minimisée, mais JAMAIS CE SILENCE PIRE QU’UN MENSONGE!!!!

il pleuvait sur les oreilles bouchées de nos gouvernants…

ET DANS LE MEME TEMPS, Stéphane LE FOLL intervient sur France Inter annonçant la mise en place d’une « concertation paritaire » pour sauver la Bretagne, donc foin de l’importance de la violence… et la réaffirmation de la suspension de la taxe « carbone » sans aucune contrepartie de relocalisation vis à vis des « saigneurs » (voir contribution bretonne en rubrique « nationale ») qui usent et abusent de la pollution pour transporter les animaux à abattre en Allemagne, et préfèrent transformer du porc néerlandais dans leurs usines…

Il est temps que le peuple se fasse entendre !!!

ps : il a été requis contre nos camarades 1 mois de prison avec sursis+ délibéré… résultat le 17 Décembre

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA CGT SITL (EX FAGOR BRANDT LYON)

Lyon, le 31 OCTOBRE 2013

La >>Societe d’Innovation et de Technologie de Lyon 7eme fabrique des machines à laver à chargeent sur le dessus, pour les marques BRANDT, VEDETTE et FAGOR, avec 409 salariés. Cette usine, qui appartenait au groupe Fagor Brandt, 1er fabriquant français d’électro-ménager, a été vendue le 1er Avril 2011 à P.Millet, qui devait réindistrialiser le site, en développant de nouvelles activités pour remplacer progressivement la fabrication de lave-linge. Sur les 564 emplois présents fin 2010 et qui devaient être maintenus, il n’en reste que 409 à la SITL+40 dans la partie du site restée Fagor Brandt-Lyon (dédiée à la Recherche et Développement).

La production de lave linge est arêtée depuis le 14 Octobre, et ce au moins jusqu’au 8 novembre. Du fait des retards de paiement de Fagor Brandt aux fournisseurs. La majorité des ouvriers de production ont été renvoyés chez ux.

La directiion a annnoncé qu’elle demandait à l’Etat une prise en charge au titre du chômage partiel pour ce nouvel arêt de production. Elle s’est engagée à compléter les salaires pour qu’il n’y ait aucune perte de remuneration. Mais pour combien de temps ? puisqu’elle avait indiqué être sure de pouvoir payer les salaires de novembre, mais avait émis un doute sur sa capacité à verser le demi-13éme mois, payé d’habitude fin novembre…

Le 30 Octobre, le Groupe Mondragon a annoncé qu’il ne financerait pas le plan de restructuratiob résenté par Fagor. Cela signifie que e dépôt de bilan de Fagor Brandt est imminent. Fafor Mastercook vient d’ailleurs de déposer le bilan ce 31 Octobre. Les usines de Fagor risquent d ne jamais redémarrer, ainsi que les entreprises de sous traitantce, dont l& SITL fait partie : 97% de son chiffre d’affaires depend de Fagor Brandt. En l’etat actuel de leur developpement, ce ne sont pas les nouvelles activités (véhicules utilitaires électriques et filtres d’assainisselebt) qui vont employer les 409 salariés de la SITL.*

Le seul moyen pour qu’il en soit autrement est que l’Etat finance le redémarrage de l’activité de Fagor Brandt, dont celle sous-traitée à Lyon. Qu’il ait la volonté de continuer la fabrication de l’élecroménager en France, et qu’il prenne le contrôle de cette production. Il est possibl de remettre en place un pôle oublic de l’electro-menager, comme cela s’etait fait avec Thomson dans les années 80.

Lundi 4 novembre, l’intersyndicale de Fagor Brandt est enfin reçue au Ministère de l’Industrie. Nous attendons que le gouvernement prenne ses responsabilités.

La CGT réclame :

– le redémarrage au plus vite de la fabrication de lave-linge

– Les formations diplômantes et qualifiantes promises pour la reconversion

– Le maintien des salaires et de l’emploi de tous