Les patrons ne manquent pas d’air !

Ce mercredi 3 décembre 2014, 3 000 patrons se réunissent à Lyon pour faire connaître leur « ras le bol » et leur volonté de « décadenasser » l’entreprise. Cela devient un rituel après l’opération « cartons jaunes » en 2013, c’est l’opération « sifflets » en 2014.

Messieurs et Mesdames les patrons-nes, vous ne manquez pas d’air !

Parmi les patrons-nes lyonnais-es, quatre font partie du top 100 des fortunes lyonnaises, 10 gagnent plus de 1 million d’euros par an sans compter les dividendes qui leur sont versés… et vous exigez toujours plus de dérèglementation.

En fait vous prônez un retour aux conditions de travail du 19è siècle : licencier sans avoir à le justifier, ne pas reconnaître la pénibilité du travail, assouplir la réglementation en matière d’hygiène et de sécurité… supprimer le droit au repos dominical, augmenter le temps de travail sans augmentation de salaire (travailler 39h en étant payé 35), supprimer les RTT voire les congés payés…
Un « petit » patron, dans une radio lors du rendez-vous de 2013, allait même jusqu’à prétendre que les entrepreneurs sont les esclaves de notre société… esclaves de 1 000 petits princes et d’un roi… Voilà un discours populiste d’extrême droite qui, il y a 80 ans, a amené le patronat de l’époque à « préférer Hitler plutôt que le Front Populaire ». Ceci est logique, 1936 correspond à l’un des plus grand moments de progrès social pour la société française avec la semaine de 40h, les congés payés, des augmentations de salaires, les conventions collectives…
Messieurs et Mesdames les patrons-nes, vous qui vous dites être rançonnés par l’Etat à 44%, vous oubliez que ce sont les ouvriers, les techniciens, les ingénieurs et les cadres de « vos » entreprises qui sont les artisans des richesses produites par « vos » entreprises… il est plus juste de dire de leur entreprise. En effet si les richesses sont produites dans l’entreprise, ce n’est pas le patron de l’entreprise qui les produit !

La CGT du Rhône est fière du combat mené par toute la CGT depuis sa création, en particulier lors de la sombre période de notre histoire de 1939 à 1945… période pour laquelle les organisations patronales auront des difficultés à justifier leur attitude.
Lyon, le 2 décembre 2014

Les commentaires sont fermés.