Transports en grève…

Lorry drivers from the French workers' union CGT, or General Confederation of Labour, (L) and the CFTC, or French Confederation of Christian Workers (R), block access roads to the Gennevilliers port, outside Paris, early on January 19, 2015, at the start of a lorry drivers' strike to demand higher salaries. Lorry drivers began a renewable strike to demand higher salaries on the night of January 18, expected to be followed in several main French cities and by slowing traffic and blocking industrial sites and oil depots. AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD

 

Fédération Nationale des Syndicats de Transports CGT

Communiqué de presse

UNE MOBILISATION A LA HAUTEUR DES REVENDICATIONS
DES SALARIES

La Fédération des transports CGT appelait les salariés du transport routier marchandises et voyageurs à se mobiliser dans un cadre unitaire avec FO CFTC et CFE/CGC pour revendiquer des augmentations de salaire. Les salariés de ce secteur, après deux années blanches au niveau de la convention collective, réclament une hausse de salaires de 5%, l’instauration d’un véritable 13ème mois notamment.

Face à l’attitude provocante du patronat routier les salariés se sont mobilisés massivement pour peser sur les négociations qui devraient se poursuivre cette semaine. C’est un succès dont nous nous félicitons !

La multiplication des blocages démontrent la détermination des salariés pour obtenir satisfaction à leurs revendications salariales et sociales.

Les arguments économiques du patronat, notamment avec la baisse du gasoil, ne sont pas recevables au regard de cette conjoncture et des exonérations de cotisations sociales accentuées par le CICE et le pacte de responsabilité.

La mobilisation nationale doit se poursuivre, l’action s’amplifier !

Nous appelons l’ensemble des salariés à rejoindre le mouvement et à prendre contact le plus rapidement possible avec les organisations syndicales. La négociation de mardi doit se faire sous la pression et le contrôle de ces derniers !

Montreuil le 19 janvier 2015

Les commentaires sont fermés.