Prosegur : Négociations aujourd’hui 28/09/15 à 8H30 ….

Numérisation_20150926Cet homme est dangereux!!!

Irresponsable, il ose parler de « valeur de solidarité » alors qu’il vole de 300 euros à 500 euros à ses salariés.

Il se prétend « manager de terrain qui me nourris du contact avec les autres… »  c’est sûr c’est un manager de terrain, après 18 jours de grève des salariés il n’est jamais allé à leur rencontre, les salariés ne le connaissent pas, c’est l’homme invisible.

« C’est le challenge qui m’a motivé chez Prosegur.L’enjeu est de consolider et d’améliorer28 09 notre savoir faire opérationnel et en parallèle, de peser de tout mon poids pour développer le business avec le soutien de mon équipe ».  dit-il ! Apparemment il n’a pas le soutien et de plus loin de développer le business, il est en train de plomber l’Entreprise.

Une seule solution pour lui aujourd’hui : Négocier et démissionner sur le champ!!!.

Prosegur le conflit continue…

Les négociations entamées vendredi 25 septembre 2015 à 17H30 se sont terminées à 22H sans accord.
La Direction irresponsable campe sur des propositions inacceptables qui sont d’ailleurs toujours les mêmes à savoir :
100€ net pour 2015 -40 € net pour 2016.
Retenue de 2 jours de grève sur les RC/TP et les jours de grève restant pris sur le 13ème mois.
Garantie de la mutuelle maintenue et 3 jours de carence maladie au lieu de 5.
CGT et SUD ont refusé ces propositions832
Finalement la Direction a proposé de revenir autour de la table de négociation lundi 28 septembre 2015. A 8H30.
La CGT et SUD ont accepté en avertissant la Direction que cette fois ci les propositions devraient être plus sérieuses, suivi en cela par le Préfet.
Si les propositions de la Direction ne sont pas sérieuses lundi, le Préfet a averti la Direction de l’Entreprise qu’il saisissait la commission de conciliation des transports ce qui aurait pour effet de faire perdurer le blocage des agences.
Le Directeur de l’Entreprise Philippe GOSSARD semble incapable de pouvoir continuer à gérer la sortie d’un conflit qu’il a généré.carrousel_affiches_libertes-syndicales_1
On lui demande d’en tirer les conséquences en démissionnant.
Cet homme est dangereux pour la viabilité de son Entreprise, dangereux pour les salariés et pour la Sécurité Public.