Egalité femmes-hommes

La CGT lance le premier site d’action pour l’égalité professionnelle

mardi 23 janvier 2018

C’est bien simple, en terme d’égalité professionnelle 60% des entreprises ne respectent pas la loi et seules 0,2% ont été sanctionnées. Face à ce constat alarmant, la CGT a créé egalite-professionnelle.cgt.fr. Le site permet notamment de vérifier si votre entreprise est dans la légalité et d’agir concrètement.

La loi impose en effet à toutes les entreprises d’au moins 50 salarié·e·s d’avoir un accord ou un plan d’action unilatéral de l’employeur sur l’égalité femmes/hommes. Cet accord ou ce plan d’action doit respecter plusieurs obligations. En l’absence de respect de ces dernières, l’entreprise peut être sanctionnée d’une amende pouvant atteindre 1 % de la masse salariale par l’inspection du travail (Direccte).

En cas de non-respect, le site egalite-professionnelle.cgt.fr met à disposition des courriers types pour exiger l’ouverture de négociation sur l’égalité professionnelle dans l’entreprise et demander la mise en œuvre des sanctions par l’inspection du travail si l’entreprise n’a pas d’accord ou pas de plan d’action ou si ces derniers ne sont pas conformes à la loi.

Le site propose également de comprendre les mécanismes d’inégalités, à travers 5 vidéos réalisées grâce à l’apport d’universitaires spécialistes de l’égalité femmes-hommes. Pour se défendre il faut connaître ses droits, c’est pourquoi les utilisateurs peuvent trouver un rappel des droits des femmes salariées sur les discriminations à l’embauche et dans la carrière, la maternité et la parentalité, ou encore le sexisme et les violences.

Une série d’outils pour aider les salarié·e·s à gagner des mesures en faveur de l’égalité femmes-hommes est également proposée : notamment un accord type comprenant toutes les mesures à mettre en œuvre pour supprimer les inégalités et les violences, un guide complet de la négociation, un guide d’action contre les violences au travail, une banque d’accords pour recenser les entreprises et les branches ayant mis en place des mesures positives de façon à pouvoir les généraliser, ou un calculateur pour savoir combien de femmes et d’hommes faire figurer sur les listes aux élections professionnelles.

2 186 c’est l’année où, si l’on continue à ce rythme, les inégalités femmes-hommes seront enfin résorbées. Alors agissons dès maintenant !

Rendez-vous sur egalite-professionnelle.cgt.fr

Lire la suite

Adresse à la population-Alerte : EHPAD (Maisons de retraite) état d’urgence.

Manifestation à l’appel de l’intersyndicale CGT FO SUD CFDT: 10h30 devant ARS (241 rue Garibaldi 69003)

Depuis de nombreuses années les personnels des EHPAD tirent la sonnette d’alarme.

La réalité de nombreux EHPAD ne doit pas être masquée :

–          Par exemple en moins de 15 minutes il faut lever un résident, lui faire une toilette sommaire, l’habiller, lui faire prendre son petit déjeuner et ses médicaments, refaire le lit et ensuite passer à un autre résident… cela veut dire qu’il n’y a pas de temps pour parler avec le résident, le rassurer… Souvent on ne leur brosse même pas les dents

C’est bien une maltraitance institutionnelle et organisée qui s’installe dans les EHPAD publics comme privés et qui coûte des milliers d’euros aux résidents et à leurs familles.

Oui, on est loin de la bientraitance et de la bienveillance

Un turn-over insupportable se met en place dans les EHPAD, le personnel ne peut pas être bien traitant en étant lui-même maltraité par les tutelles de santé.

Les personnels des EHPAD ne sont pas en situation de faire un travail correct et dans le respect de la personne humaine, ils en souffrent énormément et ne veulent plus se taire… ensemble, résidents, familles, personnels refusons le mépris des pouvoirs publics.

Tous ensemble revendiquons :

1)      Le respect de la prise en charge des personnes âgées

2)      Des recrutements en urgence de personnels qualifiés aides-soignants, infirmiers, ASH…Le ratio personnel résident est actuellement de 0,5 à 0,6 alors qu’il est de 1,2 en Allemagne : cherchez l’ erreur

Il faut donner aux établissements les moyens de fonctionner pour permettre aux personnes âgées de vivre et de vieillir dans la décence et aux personnels de travailler dans la dignité.

Cela doit être une priorité nationale et le reste à charge pour les résidents doit être pris par la sécurité sociale, quel que soit le revenu de la personne âgée… cela aussi doit faire partie d’un grand débat national ; la CGT a des propositions.

Notre combat pour la dignité doit être collectif.

Familles, résidents, personnels, nous devons avoir le même objectif !

Non à l’indifférence !!

A l’occasion de la grande Journée Nationale d’action des EHPAD pour faire changer les choses

Rejoignez-nous le 30 janvier 2018 
Manifestation à l’appel de l’intersyndicale CGT FO SUD CFDT: 10h30 devant ARS (241 rue Garibaldi  69003) 
En direction de la Préfecture du Rhône (Rue Dunoir) – 12h
A 17h devant la Sous-préfecture de Villefranche s/Saône

Journée d’action des Ehpad : le 30 janvier 2018.

Manifestation à 10h30, Départ de l’ARS (241 rue Garibaldi, Lyon 3) en direction de la Préfecture (Rue Dunoir) où un rassemblement aura lieu à 12h.  Une délégation sera reçue à la Préfecture.

Résultat de recherche d'images pour "CGT Santé EHPAD"

Les fédérations CGT Santé et action sociale et Services publics, rejointes par les organisations CFDT, UNSA, FO et CFTC, appellent à une journée nationale de grèves et de mobilisations, mardi 30 janvier 2018. Les conditions d’accueil et d’accompagnement des personnes âgées en perte d’autonomie sont alarmantes, l’actualité médiatique a d’ailleurs beaucoup traité du sujet ces derniers mois mettant en évidence une situation scandaleuse mais pourtant bien réelle. Depuis de nombreuses années, les personnels des Ehpad et des services d’aide à domicile tirent la sonnette d’alarme, un manque de personnel considérable reconnu par tous et face auquel les réponses apportées par le gouvernement ne sont pas à la hauteur.Résultat de recherche d'images pour "CGT Santé EHPAD"

La CGT porte un projet global de société pour un grand service public de la santé et de l’action sociale, considérant que la santé ne doit pas être une marchandise.