Représentativité…

La CGT au Conseil de surveillance de la Banque postale : une première

lundi 19 février 2018

Pour la première fois depuis la création de La Banque postale, la CGT obtient un élu au Conseil de surveillance en atteignant 15,55 % des voix (15,26 % en avril dernier au 1er tour des élections professionnelles).

« Le résultat de l’élection au Conseil de surveillance de La Banque postale confirme l’ancrage et la progression de l’audience de CGT parmi les salariés de cette entreprise », explique la CGT FAPT dans son communiqué du 15 février 2018.

Cette tendance de fond observable année après année, valide l’ambition d’une banque citoyenne attachée au service public portée par la CGT. Il est à noter que la participation n’a pas dépassé les 50 %, ce qui prouve bien que le vote électronique ne constitue en aucune manière l’outil d’excellence concernant la démocratie sociale.

Si la perception du rôle et des missions du Conseil de surveillance n’est pas suffisamment partagée parmi les salariés, il n’en demeure pas moins que le signal donné par les suffrages exprimés est clair : celui d’une présence CGT offensive et exigeante dans cette instance.

Fidèle à son expression quotidienne et sa présence de proximité, la CGT portera à tous les niveaux de l’entreprise l’idée que La Banque postale ne pourra se développer qu’en plaçant ses salariés au cœur de sa stratégie. Renforcée par ce scrutin, celui de l’an dernier et les adhésions réalisées, la CGT remercie toutes et tous, cadres et techniciens de La Banque postale ayant réaffirmé leur confiance dans une démarche alternative portée par ses militants locaux.

Les commentaires sont fermés.